Rechercher
immo213

Dossiers

ALGER - Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a affirmé mercredi à Alger, que les maitres-d’œuvre Algériens ne réalise que 30% des projets du secteur, contre 70% pour les maitres-d’œuvre étrangers.

Intervenant lors d'une séance consacrée au secteur du bâtiment dans le cadre des travaux de l'Université du Forum des chefs d'entreprises (FCE), M Temmar a indiqué que ce taux prouvait que la contribution des opérateurs économiques locaux demeurait faible, comparé à leurs homologues étrangers, d'où la nécessité d'encourager les maitres-d’œuvre algériens à investir dans ce domaine.

"La conjoncture économique actuelle marquée par le recul des cours du pétrole et des revenus du pays nécessite la mise en place d'une nouvelle stratégie à même de permettre l'émergence d'opérateurs nationaux générateurs de richesse à travers le soutien aux moyens de réalisation locaux et la mise en place de mesures incitatives dans le domaine du  bâtiment, outre le développement des PME, créées dans le cadre des différents dispositifs publics, a ajouté le ministre.

 

Le ministère de l'Habitat avait adopté une feuille de route issue du Plan d'action du Gouvernement, qui prévoit plusieurs mesures dont l'obligation de recourir aux moyens nationaux dans le cadre de la commande publique,  l'encouragement des maitres-d’œuvre à adopter progressivement des systèmes modernes de construction, à même de réduire les coûts et les délais de réalisation, a-t-il relevé.

Ces mesures comprennent, entre autres, l'élaboration d'une short-list visant le classement des maitres-d’œuvre en fonction de leurs performances, ce qui permettrait une répartition équitable du plan de charges, une réduction des délais de réalisation ainsi que l'élaboration de nouveaux cahiers de charges imposant le recours au produit local.

 

Faire obligation aux maitres-d’œuvre étrangers de consacrer 30% des marchés à la sous-traitance locale

 

Près de 20% de la commande publique dans le secteur de l'habitat seront octroyés aux jeunes entreprises créées dans le cadre de l'ANSEJ, la CNAC et l'ANGEM. Les maitres-d’œuvre étrangers seront soumis à l'obligation de consacrer 30% des marchés de sous-traitance aux entreprises locales, ajoute le ministre, rappelant que près de 900 jeunes entreprises contribuent au programme du secteur en prenant en charge la réalisation de 24.000 logements.

Ces mesures ont pour objectif de permettre aux maitres-d’œuvre nationaux d'assurer une prise en charge totale du programme de développement, selon le ministre qui a appelé ces entreprises à créer des joint-ventures avec des entreprises privées et étrangères pour tirer avantage de leurs expériences.

Concernant les matériaux de construction, la nouvelle feuille de route vise à atteindre un taux d'intégration national de 100% à travers l'utilisation exclusive de matériaux locaux et la création de zones d'activité consacrées partiellement à la production de ces matériaux.

Par ailleurs, le premier responsable du secteur a indiqué que son ministère s'attelait à la régulation du métier d'entrepreneur à travers la promulgation de textes règlementaires, évoquant l'éventuelle "création d'un Conseil national du Bâtiment pour la préservation du patrimoine architectural national et la protection de l'identité nationale".

Au volet urbanisme, le ministre a affirmé que la "loi 29-90 relative à l'aménagement et l'urbanisme est en cours de révision" révélant que la nouvelle loi renforcera davantage les outils de contrôle tout en introduisant, de manière permanente, une démarche visant à régulariser les bâtisses non conformes. 

 

Lancement de la réalisation de 70.000 LPA à partir de 2018

 

S'exprimant sur les objectifs du secteur, M. Temmar a indiqué que le programme quinquennal 2015-2019 prévoyait la réalisation de 1,8 million de logements dont 700 unités déjà réalisées et 800.000 en cours de réalisation alors que 226.000 en voie de lancement.

Il a ajouté, dans ce sens, que l'année 2018 connaitra la relance du Logement promotionnel aidé (LPA) avec "une nouvelle approche et plus de garanties", précisant que 70.000 unités seront lancées dans le cadre de cette formule, lesquelles seront réalisées en collaboration avec des maitres-d’œuvre privées  en vue d'alléger les charges sur Trésor public.

M. Temmar a insisté sur l'impératif d'identifier les capacités nationales en matière d'habitat et d'urbanisme en élaborant une liste contenant toutes les sociétés activant dans ce domaine à l'échelle nationale.

La rencontre s'est déroulée en présence du président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Ali Hadad, et du secrétaire général de Union général des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said. 

 

APS.DZ

Dans une allocution d'ouverture de la cérémonie de remise du Prix national d'architecture et d'urbanisme 2016, le ministre a précisé que cette distinction se veut "un encouragement aux architectes algériens pour les inciter à plus de créativité et un appel aux architectes algériens à l'étranger en vue de contribuer à l'enrichissement de la politique urbanistique nationale avec les nouvelles techniques architecturales".

M. Temmar a estimé que l'architecture et l'urbanisme étaient complémentaires et nécessitaient davantage d'efforts pour la réalisation d'un tissu urbain de qualité, ajoutant que ses services comptent organiser des ateliers de travail sur la réglementation du secteur de l'urbanisme et la réévaluation des lois en vigueur dans ce domaine.

La priorité du secteur actuellement est de relever le défi de la qualité pour la création d'espaces adaptés au bien être de l'Homme alors que dans les années précédentes les efforts étaient centrés sur la quantité dictée notamment par la crise de logement, a rappelé le premier responsable du secteur.

Le ministre a souligné que son département compte poursuivre les programmes de logements toutes formules confondues pour mettre fin à la crise de logement.

Le secteur a adopté une feuille de route issue du Plan d'action du Gouvernement qui vise à poursuivre la réalisation des logements de différentes formules (public, locatif participatif (LSP), rural social, location-vente (AADL) et promotionnel public (LPP)) outre la relance de la formule logement promotionnel aidé (LPA), dans sa nouvelle formule.

La feuille de route prévoit par ailleurs, la numérisation des outils et systèmes de gestion du secteur de l'urbanisme et vise à lutter contre la bureaucratie avec le concours des services du ministère de l'Intérieur et des collectivités locales et à réévaluer l'arsenal juridique relatif à l'aménagement et à l'urbanisme en intégrant les nouvelles techniques dans le cadre du développement durable.

 

Le document propose en outre de consacrer la décentralisation concernant certaines décisions et l'allègement des mesures administratives.

Pour garantir la relance du secteur de l'urbanisme, ajoute le ministre, "il est impératif de conserver le patrimoine architectural de notre pays", soulignant l'importance de moderniser les différents sites architecturaux tout en  préservant les spécificités culturelles de chaque région.

"Les architectes et les urbanistes doivent travailler ensemble pour réaliser cette équation", a-t-il dit.

L'Algérie a besoin d'une dynamique novatrice émanant des futurs ingénieurs pour la conception d'un urbanisme intégré et cohérent assurant tous les éléments de bien être humain, a soutenu le ministre qui a appelé l'Union nationale des architectes à jouer son rôle en assurant le suivi de la formation dispensée aux ingénieurs dans les instituts et les universités.

"Nous voulons préserver notre patrimoine architectural afin que nos sites historiques demeurent les témoins de notre identité et de notre civilisation", a-t-il ajouté.

Le prix 2016 du président de la République de l'architecture et de l'urbanisme a été attribué à l'architecte Brakchi Nadia pour sa conception du siège de l'Ecole supérieure de la sécurité sociale à Alger.

Le prix a été remis à la lauréate par le conseiller du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lors d'une cérémonie à laquelle ont pris part les ministres des Transports Abdelghani Zaalane, du Tourisme Hacène Mermouri, de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Tahar Hadjar, de la Culture Azzedine Mihoubi ainsi que le vice-président de l'APN et le secrétaire général de l'Union africaine des architectes.

La cérémonie a également été marquée par la présence de l'architecte spécialiste des constructions aéroportuaires M. Boumahdaf Farid, de l'architecte jordanien spécialiste de l'architecture arabo-islamique, Rassem Bedrane et de l'architecte Catherine Sayen Pouillon veuve de Fernand Pouillon, concepteur de nombreuses œuvres architecturales en Algérie notamment touristiques et l'expert en urbanisme, Belkhatir Abdelaziz.

Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar a remis le prix national du premier ministre, Ahmed Ouyahia, à l'architecte Chirani Abdessamed pour le projet du centre arabe d'archéologie à Tipaza et le prix du ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville à l'architecte Tabi Lotfi pour le projet du centre de recherches en sciences islamiques à Laghouat.

 

admin

AIN DEFLA- Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a mis l’accent, lundi à Aïn Defla, sur la nécessité d’avoir une vision prospective de l’urbanisme, mettant en évidence l’importance que requiert cet aspect dans la conception future des villes.

"Il est absolument nécessaire d’avoir une vision prospective de l’urbanisme afin que la construction future de nos villes se fasse selon les normes internationales en vigueur", a souligné M. Temmar à l’issue d’un rapport qui lui a été présenté sur son secteur dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya.

Il a, dans ce cadre, souligné que la réalisation des villes doit obéir à des paramètres modernes rigoureusement définis, relevant l’importance que les ingénieurs, les architectes et les topographes travaillent en étroite coordination.

La crise du logement ne doit, en aucun, relégué au second plan la ville en tant qu’entité, a-t-il observé, soulignant que des infrastructures telles l’école ou les structures de santé doivent conserver l’importance qui est la leur.

 

APS.DZ

ALGER - Le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, M. Abdelwahid Temmar a affirmé, samedi à Alger, que son département était "résolument" attaché à la mise en oeuvre des programmes de logement, toutes formules confondues, précisant que les efforts se poursuivaient pour le règlement de la crise du logement dans le pays, à travers  notamment la consécration de la décentralisation de certaines décisions du secteur.

 

"Nous sommes résolument attachés à la mise en œuvre des programmes de logement et nous allons de l'avant pour le règlement de la crise du logement", a indiqué le ministre lors de l'ouverture de de la cérémonie de remise du prix national d'architecture pour l'année 2016, organisée au Palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger, en présence de membres du gouvernement.

 

"Nous avons adopté une feuille de route conforme au plan d'action du gouvernement, pour la poursuite des projets de logements, toutes formules confondues..."

 

"Nous avons adopté une feuille de route conforme au plan d'action du gouvernement, pour la poursuite des projets de logements, toutes formules confondues, dont la réalisation des projets de logements promotionnels aidés (LPA) dans sa nouvelle formule", a-t-il soutenu.

"Nous œuvrons actuellement à l'évaluation de l'arsenal juridique relatif aux projets d'aménagement du territoire et d'urbanisme afin d'intégrer de nouvelles formules", a-t-il ajouté.

Le ministère a réitéré la volonté de consacrer la décentralisation de certaines décisions du secteur.

APS.DZ

ALGER - Une nouvelle formule destinée à la location de logements sera introduite dans le marché locatif dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande, a indiqué dimanche le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Temmar.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, M. Temmar a indiqué que le marché locatif, qui est souvent un segment occulté, devrait faire l'objet d'une réflexion et d'étude pour diversifier l'offre de logement, indiquant toutefois que son secteur œuvre à étudier tous les segments qui peuvent apporter un plus pour la diversification de l'offre en matière de l'habitat.

M. Temmar a expliqué que dans les autres pays, le marché locatif est celui qui absorbe une grande partie de la demande, tout en exprimant sa détermination à oeuvrer pour diversifier le marché locatif à travers des formules différentes qui permettront au citoyen de choisir celle qui lui convient davantage, et ce, en fonction de son revenu.

"La nouvelle formule dédiée à la location est la mieux indiquée du fait que (la charge financière du) Trésor public sera allégée. L'année 2018 sera une année riche de programmes de logements", s'est-il engagé.

Concernant la formule de Logement participatif aidé (LPA), suspendue depuis 2012, le ministre a indiqué que ce dispositif serait relancé en 2018 avec de nouvelles conditions et plus de garantie dans l'objectif de diversifier l'offre et de satisfaire la demande.

 

APS.DZ

ALGER- Plus de 1.800 projets de réalisation d'infrastructures hôtelières d'une capacité d'accueil de plus 240.000 lits sont enregistrés en Algérie, dont 582 hôtels avec 75.000 lits sont en cours de réalisation, a indiqué mercredi à Alger le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hacène Mermouri.

"Au total, 1.812 projets de réalisation d'infrastructures hôtelières ont été agréés par le ministère du Tourisme d'une capacité de 240.328 lits pour un montant global de 1.066 milliards de DA ambitionnant de créer 99.382 emplois directs", précise le ministre à l'occasion de la célébration de la  Journée mondiale du Tourisme qui coïncide avec le 27 septembre de chaque année.

M. Mermouri a relevé que sur les 1.812 projets, "582 projets d'investissements sont en cours de réalisation (110 vont être réceptionnés en 2017), représentant 75.286 lits pour un coût de 350 milliards de DA et la création de 35.900 emplois directs".

Il a indiqué que le tourisme peut contribuer au développement durable "qui est devenu au fil du temps un enjeu essentiel de l'évolution de la société", notant qu'en 2016, plus de 1,2 milliards de voyageurs internationaux ont été enregistrés dans le monde et que d'ici 2030, ce chiffre passera à 1,8 milliards de touristes".

Il a appelé à cette occasion l'ensemble des acteurs du secteur à ne manager aucun efforts afin de développer et promouvoir une économie basée entre autre sur le tourisme pour sortir de la dépendance des hydrocarbures.

Par ailleurs, le ministre a honoré certains cadres et opérateurs privés activant dans le secteur du tourisme pour leurs efforts visant à hisser le tourisme algérien au niveau des grandes nations aux forts potentiels touristiques.

Inscrite cette année sous le thème "Tourisme durable, outils de développement", la Journée mondiale du tourisme vise à sensibiliser la communauté internationale sur l'importance du tourisme et sa contribution au développement durable dans ses trois dimensions économique, sociale et  environnementale.

Pour rappel, l'Algérie a été classée par l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT) 4ème (en 2013) puis 5ème (en 2014) pays africain ayant accueilli le plus de touristes. A la fin de 2016, plus de 2,3 millions de touristes sont entrés en Algérie, contre 1,7 million en 2015, a-t-on appris auprès de responsables du ministère.

 

APS.DZ

4
oct.
302.000 logements livrés en 2017 et 341.000 pour 2018
le mercredi 4 octobre 2017, IMMO213

ALGER - La livraison de logements pour toute l'année  2017 doit être de 302.000 unités dont 169.000 jusqu'à fin août 2017, a  indiqué mercredi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, en réponse aux préoccupations des membres du Conseil de la Nation soulevées  lors des débats sur le programme d'action du gouvernement.

Selon ses prévisions, le nombre de logements qui seront livrés sur les deux prochaines années sera de 341.000 unités en 2018 et de 353.000 en 2019. Ainsi, entre 2017 et 2019, Plus d'un (1) million de logements auront été livrés, s'ajoutant aux 3,7 millions déjà distribués, a-t-il précisé.

Concernant l'habitat rural, 100.000 logements sont livrés en 2017 dont 92.000 unités jusqu’à fin août 2017.

Quant aux prochaines années, il est prévu la livraison de 114.000 logements ruraux en 2018 et de 120.000 autres en 2019.

APS.DZ

Concernant le programme de restauration et de réhabilitation du tissu urbain de la capitale, ajoute M. Loumi, la direction du logement, en coordination avec les offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI), supervise l'exécution de la première tranche de l'opération en question qui touche 54000  logements et bâtiments au niveau des différentes communes et ce dans le cadre du programme de l'embellissement de la capitale et le programme du plan stratégique de la capitale à l'horizon 2029.

A cette occasion, le même responsable a annoncé que la 23ème opération de relogement des citoyens d'Alger aura lieu dans les prochains jours.

Par ailleurs, il a précisé que la manifestation portes ouvertes sur les différents programmes de logement vise à faire connaître la cadence d'exécution des programmes de logements et à informer le citoyen des différentes formules et aides accordées par l'Etat.

Il s'agit également, a-t-il expliqué, de fournir des informations aux promoteurs immobiliers en vue de promouvoir l'utilisation des matériaux de construction disponibles sur le marché national notamment les matériaux pour économiser l'énergie, tout en encourageant la formation dans les  professions et métiers liés au logement.

Organisée au centre culturel Mustapha Kateb à Alger, la journée portes ouvertes a connu une grande affluence des citoyens qui ont reçu toutes les informations et explications relatives à la souscription aux différentes formules du logement de la part de la direction du logement de la wilaya d'Alger, des directeurs des OPGI des circonscriptions administratives de Dar El Beida, Bir Mourad Rais et Hussein Dey et l'Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) et la direction de l'urbanisme et des équipements publics.

Ext APS.DZ

ALGER- Plus de 250.000 logements toutes formules confondues (LPL, LSP, AADL, LPP) sont en cours de réalisation dans la wilaya d'Alger, soit 10% des projets de logement à l'échelle nationale, a t-on-appris auprès du directeur de l'habitat de la wilaya d'Alger, Loumi Ismail.

 

La wilaya d'Alger enregistre la réalisation de plus de 250.000 logements toutes formules confondues pour éradiquer l'habitat précaire et assurer des logements décents aux citoyens a déclaré à l'APS M. Loumi en marge des portes ouvertes organisées sous le thème "le logement, un pilier du développement durable" à Alger à l'occasion de la célébration de la journée mondiale et arabe du logement.

Il a indiqué que ce programme "ambitieux" pour promouvoir le secteur de l'habitat" concernait toutes les formules à l'image du logement social, participatif, locatif et promotionnel public" affirmant que tous les programmes seront livrés dans les délais impartis.

M. Loumi a réitéré, dans le même sens, l'engagement de l'Etat la réalisation de tous les projets AADL dont 155 000 à Alger, rassurant que la réalisation de ce programme se déroule à un bon rythme et que "la conjoncture financière que traverse le pays n'a aucune incidence sur les chantiers qui ne sont pas à l'arrêt". Il a précisé, en outre, que "tous les projets seront livrés dans les délais et que chaque souscripteur aura son logement".

Il a annoncé que 18.000 logements promotionnels aidés, sur 26.200 unités programmés à Alger, seront livrés avant la fin de 2017.

S'agissant de cette nouvelle formule (logement promotionnel aidé) dont la souscription sera ouverte à partir de 2018, le même responsable a affirmé qu'elle vient en appui au programme global d'habitat et autres formules en cours, précisant qu'elle est destinée à la catégorie à revenu moyen, avec des avantages et des alternatives notamment en matière de superficie, de nombre de chambres et de nouvelles formules de financement.

Une commission regroupant plusieurs secteurs a été installée au niveau de la tutelle pour définir les conditions et critères de souscription et fixer les mécanisme à même d'assurer le respect des délais de réalisation" a souligné M. Loumi qui a ajouté qu'ils s'agit également de faciliter le versement des tranches et le paiement des couts de réalisation aux entrepreneurs afin d'éviter tout problème de financement.

Ext APS.DZ

ORAN- Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi a rassuré, lundi, que chaque souscripteur retenu au programme location-vente AADL 2 aura son logement.

En marge d’une exposition sur la situation globale du secteur du logement à Oran regroupant tous les intervenants dans le bâtiment (OPGI, AADL, direction de l’urbanisme et de la construction, services du contrôle technique de construction et promoteurs privés), organisée à la médiathèque à l’occasion de la journée mondiale de l'habitat, le chef de l’exécutif de wilaya a réitéré les engagements pris par le directeur régional de l’Agence d’amélioration et le développement du logement, Gadi Abdelwahab.

"Ce programme comporte 32.000 logements dont 25.000 en cours de réalisation et avec les nouvelles notifications que nous attendons et les désistements (1000), on couvrira l’ensemble des souscripteurs", a avancé le responsable régional de l’AADL.

Selon le même interlocuteur, le programme AADL 1, celui des 1.800 logements est entièrement livré et les clés remises à leurs bénéficiaires, rappelant que son agence est passée, depuis le mois d’avril dernier, au programme AADL 2.

Cette rencontre a été mise à profit par le même responsable pour présenter, au wali d’Oran et au président d’APW qui l’accompagnait, les différents sites d’implantation du programme AADL en cours dont 5.000 logements à Es-Sénia, 4.000 à Aïn El Beïda et 16.000 au nouveau pôle urbain  "Ahmed Zabana".

Selon les explication fournies sur place par le directeur de l’urbanisme de la construction de la wilaya, Mokhtar Merad, ce futur pôle urbain, qui renforcera le statut de métropole en devenir de la ville d’Oran, sera doté de deux grandes tours en verre haut standing, d’un hypermarché, d’un centre  d’affaires et d'espaces verts.

La promotion immobilière a été également à l’honneur, à l’occasion de cette journée mondiale de l’habitat qui a permis au wali de s’enquérir des programmes en cours dont 2.100 logements promotionnels publics (LPP) de l’ENPI à Sidi Chahmi, 100 logements promotionnels aidés (LPA) de la Sarl "Sotragim" à Belgaïd (Bir El Djir) et autres programmes de promotion libre d’une dizaine d’intervenants, notamment à haï El Menzeh.

En outre, le wali a eu droit à des explications sur les différents programmes du logement à Oran. Les données fournies font ressortir un total de 153.442 logements dont 85.621 achevés, 63.726 en cours de réalisation et 4.095 en voie de lancement.

 

Les statistiques font état de 57.600 logements publics locatifs dont 35.648 achevés et 21.952 en cours et 24.220 logements socio-participatifs.

 

APS.DZ

Habitat: la priorité est accordée aujourd'hui à la relance de tous les projets à l'arrêt  

 

SIDI BEL-ABBES - La priorité est accordée aujourd'hui à  la relance de tous les projets à l'arrêt à travers le territoire national,  a affirmé, samedi à Sidi Bel-Abbès, le ministre de l’Habitat, de  l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

 

Lors d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya, le ministre a  indiqué que tous les projets inscrits pour le secteur de l’habitat tous programmes confondus et qui ont connu des problèmes d’arrêt des travaux  seront relancés et leurs problèmes résolus, en plus du lancement des projets d’habitat inscrits concernant la formule location-vente.

 "Nous rassurons tous les citoyens que la plupart des programmes d’habitat  AADL" seront concrétisés, a-t-il déclaré soulignant que le citoyen ayant fait un versement bénéficiera d’un logement en application du programme du  président de la République qui insiste sur le respect du programme national portant sur la réalisation de 1,6 millions de logements et du plan d’action  du gouvernement.

M. Temmar a indiqué que tous les logements inscrits au profit de la wilaya  de Sidi Bel-Abbès ont été lancés, annonçant un nouveau quota destiné aux citoyens inscrits en AADL2 disposant de bons de versement.

Le ministre a également signalé le lancement du programme de logement  promotionnel aidé suspendu en 2012, rappelant que cette formule a connu de gros problèmes citant le cas de 16.000 LPA butant à des entraves et des  conflits divers.

Abdelwahid Temmar a fait savoir, dans ce sens, qu’un groupe de travail du  ministère a été désigné pour élaborer un nouveau cahier de charges afin d’éviter les problèmes du passé et trouver des solutions pour assurer la   continuité des chantiers.

Concernant l’habitat rural, le ministre a souligné que ce mode est très  important surtout pour les wilayas enregistrant une importante activité rurale, à l’instar de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, soulignant que le plan  d’action du gouvernement repose sur ce programme pour assurer la stabilité des citoyens dans le monde rural et atténuer la tension sur l’habitat  public dans les villes. Abdelwahid Temmar a annoncé que la wilaya de Sidi Bel-Abbès sera dotée  d’un nouveau quota de ce programme, en plus de la relance du quota restant portant sur la réalisation de 161 habitations.

Au sujet de l’urbanisme, de l’aménagement et de l'équipement urbains, le  ministre a mis l’accent sur l’aspect esthétique dans la réalisation de projets d’habitat qui doivent être soutenus par des commodités et  structures d’accompagnement. 

Au passage, il a indiqué qu’il existe des dysfonctionnements dans l’aspect  architectural dans certaines wilayas nécessitant plus de sérieux de la part  des architectes et de contrôle pour éviter les malfaçons et améliorer  l’aspect esthétique en respectant les normes d’urbanisme.

Le ministre a réaffirmé que la résorption de la crise du logement demeure   une priorité au programme d’action du gouvernement et de celui du président  de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, exigeant l'accélération du  rythme des travaux, l'élargissement du parc immobilier et l'adoption des  techniques modernes de construction, nonobstant l’urbanisme et  l’aménagement.

Le ministre a entamé sa visite dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès en  inspectant, dans la commune d'Ain El Berd, le projet de 100 logements  publics locatifs inscrits au titre du quinquennat 2010-2014 qui sont  réalisés par deux jeunes bénéficiaires de financement de l’Agence de  soutien à l’emploi d e jeunes (ANSEJ). 

A cette occasion, il a salué les efforts de telles micro-entreprises,  insistant sur leur encouragement en leur octroyant des quotas dans des  projets d’habitat, en les accompagnant et en les soutenant à rembourser  leurs dettes.

Dans la même commune, M. Temmar a visité le projet de construction de 45  habitations rurales collectives avant d’inspecter, dans la commune de Sidi  Lahcen, le projet de réalisation d’un pôle urbain de 1.000 logements  publics locatifs, ainsi que le site de réalisation de 800 logements  location-vente au niveau de la route de Tessala où il a pris suivi un  exposé sur les projets d’habitat AADL.

Le ministre s’est enquis également de l'état d'avancement du projet de  réalisation de 500 LPA sur la pénétrante sud de la ville de Sidi Bel-Abbès,  du projet de 1.500 logements AADL au site "Bosquet" et du projet de  restauration du vieux bâti au centre-ville.

 

M. Temmar a présidé, aussi, une cérémonie de remise des clés à 347  bénéficiaires de logements AADL et ceux de 40 et 50 logements publics locatifs dans des agglomérations de Sfisef. 

APS.DZ

TIPASA-Le Directeur général de l'Agence nationale du développement et de l'amélioration du logement (AADL), Mohamed Tarek Laribi, a assuré lundi à Tipasa, à la faveur du lancement des chantiers de 7.000 logements AADL-2 (du programme 2013), au niveau de 11 sites de la wilaya, que le respect des délais de réalisation était un "impératif crucial" pour son entreprise. "Ce total de logements, lancés en travaux ce lundi, couvrent à 90% la demande exprimée sur cette formule à Tipasa", a indiqué à l'APS M. Laribi. Il s'agit, a-t-il détaillé, de 4.000 unités AADL reparties sur 4 sites de la commune de Tipasa, auxquelles s'ajoutent 2.600 autres implantées à Bou Ismail (1.350), Nadhor (350), Merad (200), Hadjout (200), Bourguigua (200) et Ain Taguourait (100). En procédant au lancement de ces chantiers, le DG de l'AADL a tenu à rassurer les souscripteurs de la wilaya de Tipasa au programme AADL quant au respect des délais de réalisation fixés entre 24 et 28 mois, s'engageant personnellement à la levée de toutes les contraintes entravant ce programme, en collaboration avec le wali Moussa Ghelai, dont il a loué les efforts consentis en matière de règlement du problème du foncier notamment. Il a également insisté auprès des entreprises en charge de ce programme sur l'impératif du respect de la qualité de réalisation, avec l'utilisation de matériaux de construction locaux, tout en engageant l'entreprise AADL à leur accompagnement et au règlement de leurs dus dans les délais, a-t-il assuré. Un taux de 76 % des chantiers de ce programme, soit 5.600 unités sur un total de 7.000, a été confié à des entreprises algériennes, en application de la Loi sur les marches publics visant l'encouragement des entreprises de réalisation nationales, comme affirmé dernièrement par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, dans une instruction, dont une copie a été adressée à l'AADL, a encore informé M. Laribi. Ce dernier a par ailleurs ajouté: "Le manque de liquidité ne se pose pas pour l'AADL". Illustrant la détermination de l'agence au respect des délais à Tipasa, le DG de l'AADL a rappelé la livraison déjà effectuée du projet de 600 logements AADL à Chaibia, qui fut le premier projet du programme 2013 a être réceptionné à l'échelle nationale, tout en permettant le règlement du dossier du programme 2001-2002 (137 souscripteurs), avec la remise des clés de 463 autres unités du programme 2013. Lors d'une rencontre l'ayant réunie avec les représentants des souscripteurs AADL de la wilaya et les responsables locaux de l'agence, M. Laribi s'est engagé à la couverture de toutes les demandes après la fin des travaux de ce programme, fixée à 28 mois au plus tard. Interrogé sur une éventuelle réouverture du site électronique de l'agence afin de permettre aux souscripteurs de choisir les sites d'implantation de leurs logements, le premier responsable de l'AADl a déclaré, à l'APS, que ses services s'attelaient actuellement aux dernières retouches techniques relatives à la réouverture du site en question, dans les plus brefs délais possibles, sans pour autant donner plus amples informations.

APS.DZ