Rechercher
immo213

Dossiers

30
sept.
Logements LPP : le choix des sites débutera en octobre
le mercredi 30 septembre 2015, IMMO213
M. Belhadi, qui s'exprimait sur les ondes de la Radio nationale, a indiqué que la deuxième tranche à payer par les souscripteurs a été fixée à un (1) million de DA au lieu de 500.000 DA, prévue initialement. "Nous allons mettre en ligne dès le mois d'octobre notre nouveau site web, nous demanderons aux souscripteurs ayant payé la première tranche de confirmer certaines informations avant de leur attribuer des mots de passe et des numéros d'identification", a-t-il précisé. Par la suite, des ordres de versement pour la deuxième tranche seront délivrés aux futurs bénéficiaires. Interrogé au sujet des prix jugés élevés par certains souscripteurs (une moyenne de 96.000 dinars pour le mètre carré), M. Belhadi dira que certains prix sont incompressibles. Il a assuré, par ailleurs, que la livraison des premiers logements LPP se fera au premier trimestre 2016, avec une cadence de 3.000 à 4.000 logements par trimestre. Selon lui, 49.000 dossiers de demandes ont été soumis jusqu'à aujourd'hui à l'ENPI alors que le programme prévoit la réalisation de 150.000 logements précisant que dans les wilayas d'Alger, Oran, Annaba et Constantine le taux d'avancement des projets varie entre 20 et 70%

Publié dans: ECONOMIE APS.DZ

"Une deuxième enveloppe vient d'être débloquée pour le lancement de la deuxième tranche des études de diagnostic technique et socioéconomique du parc immobilier des communes restantes de l'hyper centre de la capitale", précise ce rapport daté de septembre 2015, élaboré par le Comité d'embellissement de la capitale.

Doté d'un patrimoine d'une grande valeur architecturale, le centre historique de la wilaya d'Alger, qui s'étend sur le territoire de 14 communes, souffre de dégradations multiples du fait des transformations anarchiques, du manque d'entretien et des conséquences des séismes.

En vue de sa réhabilitation et de sa mise en valeur, la wilaya avait, dans une première étape, lancé des études de diagnostic dans sept communes, à savoir Alger centre, Bab El Oued, Sidi M'hamed, El Madania, Belouizdad, Hussein Dey et El Harrach.

Ces études seront élargies aux sept communes restantes du centre historique et de sa proche banlieue de la capitale algérienne: selon le document, Raïs Hamidou, Bologhine, La Casbah, Oued Koreiche, El Biar, El Mouradia et Kouba.

Les études sur la vulnérabilité du vieux bâti dans les sept premières communes ont concerné un parc immobilier de 17.617 bâtisses, dont 13.690 bâtisses à usage d'habitation et 2.747 à usage administratif, industriel et commercial, selon le rapport de la wilaya.

Ce premier diagnostic a servi de base dans la préparation d'une grande opération de réhabilitation d'un parc de 55.302 logements en cinq phases. 864 immeubles représentant 11.810 logements sont concernés par la remise en état dans la première étape de ce programme d'envergure, appuyé par le gouvernement.

Sur les 7 milliards DA débloqués pour les besoins de cette première tranche, 5 milliards ont été débloqués par le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, le reste provient du budget de wilaya.

La priorité d'intervention a été axée sur sept grands axes urbains (Zighout Youcef, Larbi Ben M'hidi, Didouche Mourad, colonel Amirouche, Hassiba Benbouali, Mohamed V et Krim Belkacem), souligne la même source.

Les chantiers ouverts en 2014 dans ces boulevards par des entreprises étrangères (deux espagnoles, une portugaise et une française) ont consommé les délais contractuels de réalisation alors que les travaux peinent à avancer.

Selon le rapport du Comité, le taux général d'avancement dans les sept chantiers ne dépasse pas les 19%.

Sur les 864 immeubles concernés par la première phase du programme, la réhabilitation a été réellement engagée dans seulement 214 immeubles et les travaux, qui ne sont pas encore lancés à l'avenue Hassiba Benbouali, n'ont avancé que de 6% au boulevard Colonel Amirouche et la rue Didouche Mourad, et de 10% à l'avenue Mohamed V, détaille-t-on.

 

Les budgets des communes en renfort

 

En parallèle aux chantiers des grandes avenues et boulevards du centre historique de la capitale, la wilaya a élargi le périmètre d'intervention aux cités et grands ensembles urbains dans plusieurs communes, note le rapport.

Seulement, le financement de cette deuxième opération est assuré par le fonds spécial de réhabilitation, alimenté par la taxe d'habitation et les subventions des budgets des communes qui "disposent de recettes appréciables" contre la prise en charge d'une partie de leur parc immobilier.

Selon le rapport, les recettes provenant de la taxe d'habitation sont utilisées pour la réalisation d'un programme portant remise en état de 575 immeubles (11.045 logements) répartis sur 21 communes.

Les travaux sont en cours au niveau de 317 immeubles dans cinq communes (Sidi M'hamed, Bouzaréah, Bourouba, El Mouradia et Baraki) et le taux d'avancement étant de 40%, estime la wilaya.

Quant aux recettes provenant des subventions des budgets communaux, elles serviront à la prise en charge de 487 immeubles (7.619 logements). Huit communes ont souscrit à ce dispositif, mis en place en janvier 2014 sur décision du wali, pour un premier montant global de 2,6 milliards DA.

Il s'agit de Chéraga (40 millions DA), Hussein Dey (65,3 millions), Hydra (185 millions), Bir Mourad Raïs (418,5 millions), Rouiba (150 millions), Oued Smar (500,7 millions), Sidi M'hamed (200 millions) et Alger centre avec un milliard DA, précisent les membres du Comité.

Sur les 487 immeubles à réhabiliter dans le cadre de cette troisième opération, les travaux sont en cours dans six immeubles seulement, tous situés à Hydra, et le taux d'avancement est de 3,5%.

"Globalement, le fonds spécial de réhabilitation du parc immobilier des communes de la wilaya assure le financement d'un programme prévisionnel de 18.664 logements (1.062 immeubles) réparti sur 29 communes. Les travaux sont en cours dans 323 immeuble avec un taux d'avancement de 29,5%", résume le document.

Pour lever les défaillances constatées, notamment les retards considérables dans la réalisation des travaux dus surtout à la présence des familles sur les chantiers, le Comité d'embellissement de la capitale a recommandé la libération des immeubles à réhabiliter de tout occupant en mettant en place un dispositif de relogement provisoire.

Il a exigé la présence d'un contrôle étatique (CTC) permanent sur les chantiers ouverts, et également proposé aux occupants de ces immeubles de participer financièrement à cette opération, lourde et coûteuse.

Le wali Abdelkader Zoukh a pris connaissance de ces recommandations, samedi lors d'une réunion avec les 57 présidents d'APC et les 13 walis délégués consacrée à la rentrée sociale.

M. Zoukh a assuré que les grands projets structurants de la capitale, y compris le programme de réhabilitation du parc immobilier du centre historique, ne seront pas remis en cause dans le sillage de la rationalisation des dépenses de l'Etat.

Il a enfin annoncé que l'exécutif de la wilaya sera convoqué dans les plus brefs délais afin d'étudier le rapport du Comité et donner suite à ses recommandations pour relancer les chantiers de réhabilitation et achever la première phase de ce programme dans les meilleurs délais.

 

http://www.aps.dz

12
mai

C’est le premier événement qui fait la promotion de l’Algérie. Des artisans, des PME, des professionnels du tourisme, des banques, des promoteurs immobiliers… vont s’atteler à montrer les mille et une facettes de l’Algérie et ses opportunités dans les domaines culturel, touristique, artisanal et économique. L’objectif également de cette manifestation est de célébrer la relation bilatérale entre l’Algérie et la France, surtout que Marseille entretient des liens très fraternels avec l’Algérie. Plusieurs personnalités feront le déplacement, vendredi 15 mai 2015, où une matinée est consacrée justement aux échanges entre les deux rives de la Méditerranée. événement organisé sous l’égide de la Caci France.

Radar / Actualités. Liberté

2
mai

Depuis 2007 – 1er salon de l’immobilier en Algérie ayant le Parrainage du Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme depuis sa création :
– Des thématiques différentes à chaque édition.
– Un cycle de conférences dédié aux marchés de l’immobilier.
– Un 1er concours de décoration pour la 8em édition de LOGIMMO, des ateliers et des animations.
+ de 15?000 visiteurs entre professionnel et grand public.

Logimmo

Bienvenue sur le premier Salon mettant à l'honneur l'Algérie en France

 

SALON "Richesse et Découverte" de l'ALGÉRIE

Marseille - 2015

Vendredi 15 mai au dimanche 17 mai 2015

L’Algérie est un des pays les plus prospères du Maghreb. Avec une forte croissance économique et un marche´ intérieur dynamique, l’Algérie présente de nombreuses richesses et atouts qui ont font une destination incontournable dans le bassin Méditerranéen. C’est de cette réflexion qu’est née l’idée d’organiser le premier salon présentant les opportunités qui existent en Algérie. Cet événement a pour but de créer une dynamique entre les deux rives de la Méditerranée et de rassembler l’ensemble des acteurs qui font la réussite du pays

Ce salon sera le lieu unique pour répondre aux attentes des Algériens de France afin de les aider a` concrétisé leurs projets.

Susciter l'intérêt :

Ce salon a pour but d'éveiller l'intérêt et de rapprocher davantage la communauté du pays en les informant des différentes opportunités 

Promouvoir les richesses :

Cet événement va promouvoir les richesses Algériennes dans le domaine culturel, artisanal et touristique 

LES OBJECTIFS DU SALON

Cette première e´dition du Salon Algérie à Marseille sera l’occasion de pre´senter les atouts que rece`le l’Alge´rie afin de susciter l’inte´re^t de la diaspora Alge´rienne et l'ensemble des visiteurs a investir dans le pays. C'est aussi une occasion de redécouvir les richesses culturelles et artisanales de l'Algérie.

Le salon "Richesse et Découverte" de l'Algérie est un événement ouvert au grand public et aux professionnels en accès libre et gratuit. Vous trouverez sur le salon les acteurs qui vont vous permettre de concrétiser votre projet :

Voyage, achat immobilier, création d'entreprise, installation, épargne, emploi, partenariat commercial ou encore rencontre des spécialistes de la mode et de la gastronomie 

 Le salon "Richesse et Découverte" de l'Algérie propose un programme riche et varié. Spectacle de danse, one man show, défilé de mode, tombola, exposition photo, atelier de lecture, village artisanal... Et pleins d'autres surprises vous attendent durant ces 3 jours de fête.

http://www.salon-algerie.com/

admin

15
mars
Alger- Un hôtel Ibis et un Novotel à Agha en 2017
le dimanche 15 mars 2015, IMMO213

Le mythique hôtel d’Agha (Alger-Centre) connaîtra sous peu une concurrence ardue, avec la construction de deux hôtels Accor : Un Ibis et un Novotel.

Situés en plein cœur de la plus grande rue d’Alger, Hassiba Ben Bouali, les deux hôtels du groupe Accor feront face à la gare ferroviaire d’Agha, amenée à être réaménagée sous peu.

Tout comme à Casablanca ou Constantine, l’Ibis et le Novotel seront cote-à-cote dans un lieu stratégique et très fréquenté. Imaginés en R+8, avec 160 chambres pour l’Ibis et 130 pour le Novotel, les hôtels devraient être livrés fin 2016.

Il s’agira du second Ibis d’Alger, avec celui implanté à Bab Ezzouar, tandis qu’un autre Novotel est également en construction, toujours dans le quartier de Bab Ezzouar.

www.alhubeco.com

admin

12
févr.

Nommé Golden Palace et basé au niveau du quartier de Ben Aknoun, non loin de la gare routière, ce nouvel hôtel viendra enrichir la gamme 5 étoiles de la capitale.

Avec une réalisation confiée au bureau Magma Engineering, l’Hôtel devrait être livré dans 18 mois et sera composé de 10 étages pour un total de 144 chambres.

Malgré un retard sur la finalisation, il reste à espérer que cet Hôtel au design moderne et épuré ouvre enfin ses portes en 2017.

 

admin